Il roule sur une longue route
Infinie sans virages
Droite et silencieuse
Sous les nuages sombres
Que crève l'astre solaire

Il roule sur une longue route
La nuit le jour
Et encore la nuit
Et encore le jour
Sans craintes et sans détours
Et encore et toujours

Il croise
Des camions fumants
Des oiseaux morts
Des soleils abîmés

Quel nom ?
Quel nom ?
Cette nuit
Il roule sur une longue route
Entre les plaines et les villes
Exil fulgurant
De néons en néons
Il roule sur une longue route


/Y'a la radio
Qui crache cette guerre
Pays de béton et de honte /

Il croise des mains tendues
Des enfants en sueur
Et les chiens épuisés
Des perdus, des errants, des cortèges d'oubliés

Des éclairs, des joies pures
Des regards, des reflets
Carcasses abandonnées
De la tôle froissée
De la chaire animale
Des taudis, des palais
Des gouffres et des sommets
Des taudis, des palais
Des gouffres et des sommets

/Une seule ligne à suivre
Une vie en pointillés/

Quel nom ?
Quel nom ?
Cette nuit

Entre le ciel immense et la terre brûlante
Entre le ciel immense et la terre brûlante
Entre le ciel immense et la terre brûlante






 
                   
      Détroit / B.CANTAT